norway

comme un poisson dans l´eau

6 mois bientôt que je travaille dans ce nouveau beau pays…

Un pays fabuleux où trouver un job vous prend juste quelques mois, quelques connaissances et quelques RV, 25 mails environ et hop, l´affaire est dans le sac! A moi, un salaire, un bureau, des collègues, des horaires; huummm….je n´y avais plus gouté depuis longtemps. Dans une Europe en crise, où de nombreuses personnes sont licenciées au quotidien, et où il est si compliqué de retrouver un poste, ces chiffres paraissent utopiques. Cela aurait été presque impossible en France, encore bien plus improbable en Grèce. Et pendant ces 6 mois, non contente d´une seule joute professionnelle, crâneuse que je suis, 3 belles expériences se sont offertes à moi!

Des rencontres extrêmement variées avec des hommes et des femmes ouverts, éduqués, tous très intéressés et impressionnés même (je suis impressionnée qu´ils aient été impressionnés!!!) par mon profil et qui m´ont fait confiance pour des missions bien différentes.

L´académie norvégienne de théâtre m´a accueillie les bras grands ouverts en janvier 2011 et ce monde si particulier, le monde universitaire, le monde académique, la recherche, les spécialistes de la théâtralité, les analystes performatifs ont fait mon quotidien. Des mots, tous beaux tous nouveaux, tels que “peer-review”, “evaluation”, “archival territory” ont fait une entrée fulgurante dans mon vocabulaire. Et puis d´autres mots oubliés depuis mon temps de commission européenne comme “collègue”, “cantine”, “carte d´accès” aussi.

f9de2c6621eaeb8f2057a342a7667ca4

Une belle rencontre ensuite sur le “terrain” avec une production belgo-norvégienne Be Good To The Always. Rudi Skotheim Jensen a été une des premières personnes que j´ai rencontré en arrivant et il a de suite partagé tout son savoir, son agenda, ses relations, ses connaissances, m´a donné des conseils, parlé de moi. Grâce à lui, j´ai été invitée à co-produire ce spectacle avec pour mission d´accompagner le projet en résidence à Athènes et aussi travailler sur quelques autres dates de tournée. Une expérience fabuleuse avec des difficultés inhérentes au projet mais toujours de belles rencontres. Benjamin Eugène ici posant pour un joli photo-shoot dans la chaleur torride de Marseille: J´adore les gens qui ne se prennent pas au sérieux. Ben est un jeune artiste circassien plein de talent, sensible, calme et doté d´un humour que j´aime beaucoup.

Enfin pour finir, la plus rencontre la plus récente, celle avec Håkon Sæther. Il a créé il y a quelques temps un magnifique projet pour la paix et les enfants qui verra le jour à Moss en 2014. Un projet ambitieux sur lequel j´ai travaillé passionnément ces deux derniers mois et qui me parait être fait pour MOI. Nous avons présenté le projet Children´s Peace World à la conférence ECSITE où tous les centres scientifiques se rencontraient dans une gigantesque conférence à Varsovie.

Grand messe, véritable marché, échanges truculents, discussions à bâtons rompus, sur des choses un peu loin de mon monde théâtreux initial mais je me suis vite adaptée et me suis très vite transformée en poisson-dans-l´eau pour nager dans une eau bien fraiche faite de projets, de futur, et de possibilités!

Que de beaux projets et si on rajoute mon propre projet “Fairyfesthouse”, je peux donc dire la main sur le coeur que mes semaines ne faisaient pas 35 heures et cela pour mon plus grand bonheur.

Une maison enchantée, ma petite alfie, un amour d´homme…Ne suis-je pas la plus chanceuse des femmes de la vie vivante?!!!

Advertisements

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out / Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out / Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out / Change )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out / Change )

Connecting to %s