earth

je veux de l´émerveillement

L’éducation devrait toujours nous apprendre l’émerveillement devant la beauté de ce monde.

Au lieu de nous apprendre que 2 et 2 font 4, on devrait commencer par nous apprendre à mettre nos sens en éveil. En “jouant” à faire du yoga l´autre jour avec Alfie, je me suis rendue compte qu´elle était particulièrement attentive aux mouvements, et faisait très sérieusement, presque “religieusement”, les respirations profondes et les gestes que nous attendions d´elle. On devrait tous nous apprendre  de nous poser, de respirer, de regarder.

La réflexion et la méditation pour célébrer la Beauté du monde.

Ceci nous aiderait certainement à contribuer au développement harmonieux de notre propre vie, de comprendre les rythmes, de se mettre au diapason de la nature. Je ne vois plus que cela, spécialement depuis que nous habitons dans la forêt. Je reconnais que j´avais complètement perdu le contact avec la nature, les saisons, les couleurs…. La beauté et la force de la nature se révèle maintenant à nous chaque jour et nous y participons tous les jours à notre petite échelle,  célébrant ainsi à notre facon la “chair du monde”. Alfie je l´espère ne sera pas “éduquée” ni “élevée” comme un petit soldat, comme une petite consommatrice fidèle et irréfléchie, ni même comme un être fragile ou une “princesse” dénuée de sens, coupée de la réalité. Elle aura en elle, je le souhaite, je la cultive, la conscience de ce que la terre nous donne, de ce que la vie lui offre tous les jours et aussi, car cela va dans l´autre sens aussi, de ce qu´elle-même lui offre!

OLYMPUS DIGITAL CAMERA OLYMPUS DIGITAL CAMERA OLYMPUS DIGITAL CAMERA OLYMPUS DIGITAL CAMERA OLYMPUS DIGITAL CAMERA OLYMPUS DIGITAL CAMERA OLYMPUS DIGITAL CAMERA symoye

La vie comme un don.

On devrait tous commencer par apprendre l’émerveillement devant la beauté de ce monde . François Cheng le dit si bien dans son livre intitulé “5 méditations sur la Beauté”:
« En ces temps de misères omniprésentes, de violences aveugles, de catastrophes naturelles ou écologiques, parler de la beauté pourrait paraître incongru, inconvenant, voire provocateur. Presque un scandale. Mais en raison de cela même, on voit qu’à l’opposé du mal, la beauté se situe bien à l’autre bout d’une réalité à laquelle nous avons à faire face. Je suis persuadé que nous avons pour tâche urgente, et permanente, de dévisager ces deux mystères qui constituent les extrémités de l’univers vivant : d’un côté, le mal ; de l’autre, la beauté. Ce qui est en jeu n’est rien de moins que la vérité de la destinée humaine, une destinée qui implique les données fondamentales de notre liberté. »

Advertisements

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out / Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out / Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out / Change )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out / Change )

Connecting to %s