le culte du moi me laisse sans voix

Aucune époque n´a été aussi narcissique que la nôtre. On se souvient qu´Andy Warhol avait parlé du quart d´heure de célébrité de chacun, mais aurait-il pu prévoir ce qui se passe aujourd’hui? Certes on ne peut pas parler de célébrité au sens propre du terme, même si certains accèdent souvent à une forme de notoriété en faisant des vidéos ou des photos ou des commentaires vus et entendus par des milliers de personnes, mais de plus en plus de gens mettent en scène leur propre vie sur internet. C’est comme si tout le monde voulait crier: “J´existe!”

Les psychanalystes n´ont qu´à aller faire un tour sur la page Facebook de leur patient, ils gagneront du temps pour comprendre. Tout y est! On est dans le culte du moi. Nous devenons les dictateurs de notre propre royaume. On peut montrer ses photos, sa vie, ses enfants, ou encore exposer des goûts, ses dégoûts: ou encore donner son point de vue sur le moindre événement. On commence à avoir l´impression que les gens vivent leur vie uniquement pour la transformer en commentaires sur les réseaux sociaux. Il y a dix ans naissait la télé-réalité, et des inconnus devenaient vedettes. Mais maintenant, nous sommes dans une nouvelle ère : les stars…cest nous! Si ça continue ça va devenir une tare d´être anonyme. et alors il faudra se soigner en allant aux anonymes anonymes!

Je suis loin de critiquer les pages de chacun et c´est assez beau de partager ce que l´on aime, nos choix, nos idées. Mais j´ai des réserves quant à partager ce que l´on vit car on frise parfois l´étalage. et surtout est ce toujours intéressant? et plus ça va, plus ça s´aggrave. On twitte ! pour aller encore plus vite. On a à peine fini de vivre l´événement qu´il faut le partager. Il m´apparait parfois que les gens ne vivent même plus le moment mais s´acharne a le mémoriser. D´ou vient ce gout immodéré de la transmission du présent?  L´immédiateté devient le coeur de nos échanges. Il n´y a plus de distance, on raconte les choses en même temps qu´on les vit. Un peu comme si un lecteur pouvait lire ce que j´écris en même temps que je l´écris. un super long twitt!

ce manque de recul provoque parfois la futilité. dans ces conditions il devient de plus en plus difficile de hiérarchiser les événements. Un baiser est-il plus important que le tsunami? une bataille de polochon mérite – il autant d´attention que la guerre en Afghanistan? On s´y perd un peu en ce moment…le monde devient une cacophonie d´opinions. Nous progressons vers l´overdose de l´exhibition.

Ou cela s´arrêtera- t- il ?

 

Advertisements

2 Comments

  1. Tres bon document.. Je suis en train de rédiger ma propre réflexion sur le sujet. Je mettrai le lien dès que je l’aurai terminé. Bon traval, en tout cas.

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out / Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out / Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out / Change )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out / Change )

Connecting to %s