what is This Situation?

«Welcome to this situation» : la phrase salue chacun des nouveaux visiteurs dans la petite salle carrée et vide du Litteraturhuset de Fredrikstad, où Louise Höjer, invitée pour un projet de recherche artistique de l´Académie de théatre de l´université de Østfold, a proposé vendredi et samedi de 12 heures à 18 heures. Pour sûr, une performance très différente de celle que vous avez l´habitude de voir ou de vivre.

Certain disent fascinante. D´autres disent: “déroutante d’intelligence”. Certain encore en sortent très émus….

This Situation est le titre du spectacle, et la phrase dite par les participants (ou acteurs) “Welcome to this situation”. Mais ce ne sont pas simplement des mots qui évoque une formule de politesse ou de bienvenue. C´est aussi le début de tout un mécanisme qui se met en marche – comme une horloge – une roue – et qui est interrompu à nouveau n´importe quel moment. Dès que quelqu´un entre dans la salle, tout recommence! Welcome to this situation! Puis vient un cycle de citations: «En 1954 ou en 1706 ou en 1591 ou en 1887,… quelqu’un a dit/ quelqu´un a écrit…» , qui ponctue un cycle de mouvements, de rotations des participants, un cycle de mouvements langoureux inspirés du tai-chi et interprétés comme un vrai rituel. Un souffle, un râle et c´est reparti! Welcome….

Durant les six heures de représentation ou plutôt d ’ouverture de la salle, This Situation est donc un spectacle au déroulé aléatoire. Souvent maîtrisé. Mais plus souvent aléatoire. Une conversation philosophique est lancée par la citation et nous mène sur des chemins de traverse, des terrains inexplorés, des intentions personnelles, des avis permanents, une litanie de lieux communs ou d´avis, de pensées, des phrases bien bizarres, drôles parfois… souvent les participants y mettent du leur en y placant leur vie, leur quotidien, leur grand-mère, contrôlant ainsi un jeu basique et bien déroutant. La sortie des visiteurs est souvent ponctuée par un compliment: “vous avez un joli sourire”, “le t-shirt que vous portez est original”, “cette couleur vous va si bien”. Parfois le visiteur peut intervenir, converser, poser des questions, répondre à d´autres modifiant ainsi la perception de celui qui joue, celui qui visite, celui qui controle et celui qui ne controle plus. Le visiteur est perçu comme partie prenante de l’œuvre et peut, s’il ou elle choisit d’y participer, en transformer le déroulement du tout au tout.

Et comme écrivait René Solis dans sa chronique dont je me suis inspirée pour écrire ce post: Avec This Situation, un projet pour la première fois testé en 2007, Tino Sehgal poursuit une réflexion sur l’éphémère et la fluctuation et construit une partie d’échecs où, de variantes en variantes, aucun mouvement ne serait décisif. Artiste immatériel par excellence, ennemi de toutes les traces – ni photo ni enregistrement -, il est celui qui révèle sans fixer. D’une certaine façon, toute tentative de compte rendu critique de This Situation est un contresens. Cet article s’autodétruira dès que vous aurez tourné la page.

L’immatérialité de l’œuvre de Sehgal découle de son antipathie vis-à-vis de l’objet et de sa conviction d’une prolifération excessive de biens dans la société occidentale. L’artiste localise spécifiquement son travail au sein d’un contexte muséal qu’il considère comme un microcosme de notre réalité économique. Lui qui a étudié la danse et l’économie politique place cette dernière au cœur de sa pratique. «Ma grande question, dont je pense qu’elle est celle de ma génération, c’est que la manière dont nous produisons aujourd’hui, la forme sociétale de l’organisation économique, ne vont pas se perpétuer, et que nous serons contraints d’affronter le problème de notre capacité à nous ajuster à ce fait. »

312b086949f79c89ba84c21762d59267

Advertisements

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out / Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out / Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out / Change )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out / Change )

Connecting to %s