photo

l´empreinte, le transfert et le destin

En regardant, sans trop d’illusion, celle-ci parmi celles- là, une parmi d’autres, offerte ainsi aux regards connus et inconnus sur la toile, pour des fins méconnues, l’inquiétude me gagne. De leur devenir, ces photos, cette photo, ne peuvent rien dire, ni rien savoir: l’exhibition de l’image est muette. Seul celui qui la regarde la fait parler: transfert de l’image, transfert sur l’image, nouvelle modernité de vieux portraits et de vieilles histoires. Cette mutité de l’image peut entraîner le transfert dans une impasse, dont la photo deviendrait le représentant, comme butée idéalisante: photo-écran en quelque sorte. Il convient donc de la disloquer et de la détruire pour faire vivre l´histoire réelle, pour ouvrir un nouvel espace et inaugurer le transfert à partir de l’image. 

“Une photo prise par quelqu’un est l’empreinte d’une rencontre, celles de deux êtres humains ou celles d’un être humain avec les arbres, les maisons, le ciel, l’Univers auxquels il a le pouvoir de prêter une âme. La haine ou l’amour, la haine et l’amour y sont passés en un éclair, le temps d’un déclic, et y restent inscrits. Tout autre chose qu’une reflet dans le miroir ou qu’une ombre portée.”

Advertisements

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out / Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out / Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out / Change )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out / Change )

Connecting to %s